Bonjour chers (ères) amis (es),

 

Je suis vraiment désolé d'avoir été contraint de vous abandonner pendant plus d'une semaine, mais imaginez vous que jeudi dernier, en fin d'après midi, alors que je me trouvais à ma fermette pour faire du ciment,  j'ai eu comme un petit coup de mou.  

Je suis allé chez ma soeur qui habite à une centaine de mètres pour boire un café en pensant que cela me rendrait plus gaillard. 

Mais peu de temps après mon arrivée, pouf ! Le Claude s'est écroulé comme une vieille chaussette. Son vieux coeur avait soudain décidé de faire une petite pause (il aurait quand même pu m'en parler avant).

Ma pauvre soeur qui pourtant n'avait pas besoin de ça, à eu le bon réflexe et a appelé les secours.

Il parait que j'ai eu droit à une belle promenade gracieusement offerte par le SAMU pour m'emmener au CHRU de Clermont-Ferrand.

Je n'ai repris connaissance que le lendemain, avec tout un tas de tuyaux branchés partout et me demandant ce que je faisais dans un service de réanimation.

Mon gentil coeur, après quelques ratés a bien voulu redémarrer et après des examens à ne plus en finir ils ont bien voulu me libérer contre la promesse que je serai sage comme une image et ne ferai pas le moindre excès (surtout au niveau du boulot physique). 

Je suis content car il semblerait que ce soit un caillot qui s'est résorbé au bout de quelques jours et maintenant me voici presque en pleine forme.

Je vais donc pouvoir enfin revenir visiter vos charmants blogs toujours avec le même plaisir et même sûrement encore plus qu'auparavant

Je vous demande de me pardonner de ne pouvoir mettre des commentaires sur tous les articles que j'ai loupé, je n'en aurais pas la force.

Je vous souhaite à toutes et tous de merveilleuses fêtes et que le Père Noël comble tous vos désirs.

Très amicalement,

Claude